JBC – peinture, illustration, street art


Tout va bien

(enfin pour eux…)

Affiche de 4m x 4, quai de Loire, canal de l’Ourcq, 19ème arrondissement

7toutvabien.jpg

Album entier :

Pas de droits sur l'album 206148

Publication – Flashcode

Visuel pour « 40 Street Artistes au carré »
(par Chrixcel, editions Kawa, décembre 2010)

 

visuelblog.jpg

flashcodeclosblancsmanteaux1.jpg

Cet ouvrage est disponible à la librairie LONGTEMPS, 22 avenue Mathurin MOREAU, Paris 19e, ou sur Amazon.fr

couvstreetart.jpg


Street Art

Fresque tropicale avec Suriani 

19/07/10 – Passage St Sébastien – Paris XIème
Plantes : JBC / Homme-oiseaux : Suriani

panoramique.jpg

signature.jpg
Pas de droits sur l'album 192726


Street Art

Mes affiches dans le temps

Mes collages connaissent des sorts divers. Certains sont kärchérisés après quelques heures par les agents municipaux, d’autre nettoyés fissa-fissa par les copropriétés. Parce qu’un tag en appelle un autre, et assez vite, on se retrouve avec ça :

dominobrady3.jpg

C’est l’effet « spot » (en l’occurence, passage Brady, 10ème)

Le coup de peinture reste le moyen le moins emmerdant pour se débarrasser de tout ça, mais ça peut parfois conduire à des situations vraiment surprenantes :

kakompwendegrade.jpg

Deux solutions: soit le concierge de cet immeuble de la rue Polonceau (Goutte-d’Or – 18ème) qui a utilisé un rouleau-manche mesure 1m20, soit il n’a pas trop apprécié le graphisme de la partie basse de mon affiche.

Autre exemple : la personne chargée de passer le rouleau partage les mêmes opinions que moi. Il a tout effacé, sauf mon affiche, dont il a soigneusement préservé les bords (rue R.E. Lockroy, 11ème arr., mais il existe le même cas de figure à la rue St Maur – probablement le même agent)

sarkobouffonparmentier3.jpg

D’autres affiches connaissent de belles longévités alors que je ne donnais par cher de leur peau, comme par exemple ce « Domino » posé au dessus d’une école municipale de la rue Christiani (18ème).

domino.jpg

Faut-il croire que les enseignants de cette école apprécient le message politique qui transparaît ? Voire (soyons-fous) qu’ils en ont fait une sorte de mascotte ?

Dans ces autres endroits qui échappent au zèle des concierges ou des agents, les affiches dépérissent lentement. Ça commence par des tentatives d’arrachage, soit consciencieuses pour ceux qui veulent les emporter entières chez eux (peine perdue, j’utilise de la colle à maroufler), soit par des petites déchirures nerveuses et destructrices :

poingnonretourdegrade1.jpgpoingnonretourdegrade2.jpg

Parfois, il s’agit de commentaires rageurs de gamins, au marqueur, comme ici à la rue Rébeval (19ème) :

diversiterebeval2.jpg

Les 4 images qui suivent (quai de la Marne – 19ème) offrent un bon résumé du sort « ordinaire » de mes affiches : commentaires au stylo ou au marqueur, déchirures, délavage par les intempéries, collage d’autres trucs par dessus…

poingrougedegrade1.jpgpoingrougedegrade2.jpgpoingrougedegrade3.jpg

Mort lente ou mort violente, l’art de rue est aussi éphémère que nos propres existences, et c’est pour ça que je l’aime.

ci-bas : l’album de l’ensemble de mes affiches

Pas de droits sur l'album 113942

 


On vous a brouillé les cartes

La confusion idéologique

On a eu la « fracture sociale » de Chirac dès les années 90, puis les références à Jean Jaurès, au théoricien marxiste Gramci et au résistant communiste Guy Môquet par celui que l’on ne nomme plus. Les thuriféraires du néolibéralisme débridé ont revêtu une cape verte, ils vous parlent désormais de développement durable et de citoyenneté planétaire. A gauche, on s’avoue « social et libéral », « sarkocompatible », partisan de l’ »ordre juste ». Au centre, on proclame l’obsolescence des idéologies.
Et si les cartes avaient volontairement été brouillées ?

cartesbrouillesblog.jpg


Couverture pour le magazine ALBA #9

orlandoweb.jpg

www.albaparis.net


Couverture pour le magazine ALBA #8

propositioncouvealbablog.jpg

www.albaparis.net


Vive la diversité !

Diversité à la sauce Benetton

viveladiversiteblog.jpg

Dans la tête des faiseurs d’opinion, la diversité n’est qu’une accroche, une terminologie marchande, communicante, qu’on pourrait remplacer par « syncrétisme », « pluralité », « mixité », etc…
Ce n’est pas le fondement de la diversité qui est à remettre en cause, mais son utilisation. Les capitalistes ont cessé de se déclarer racistes le jour où ils ont découvert que les non-blancs pouvaient eux aussi consommer, rejoindre le troupeau des nouveaux « marchés » à conquérir…


Changó

Cabo’e kabyosile

changoblog2.gif

Changó à Cuba, Xangó au Brésil, ou encore Shano. C’est un dieu polymorphe, un Santo à la Havane, un Orixá à Bahia, ou encore un Loa à Cotonou. Il a ses correspondants catholiques : Sainte Barbe, Saint George, etc… J’ai gardé une statuette pendant quelques mois, convaincu qu’il était mon saint patron. Et puis je m’en suis séparé, le lendemain d’une nuit d’orage où j’ai été brutalement tiré d’un cauchemar par la foudre. Superstition ? J’ai quand même gardé en tête les parole d’une chanson d’Hector Lavoe : « con los santos no se juega » (« on ne joue pas avec les Saints »)


Dr Ambedkar

Mauvaise naissance, grand esprit

drambedkarblog.jpg

Le Dr Bhim Rao Ambedkar a transcendé son implacable condition de dalit par ses qualités morales et intellectuelles et a reporté ces mêmes qualités au service de ses pairs. Ce fut un plaisir redonner des couleurs vives à ce portrait en noir et blanc, permettre à ma modeste échelle que cette personnalité puisse continuer à briller de tout ses feux, malgré les années qui finissent par ternir les plus belles images.


123456

SCRIBOUILLE ET PEINTURLURE |
Denis LE POULLENNEC |
Ambiance Vents et Marées pa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elisheba
| Les dessins de Marie la Fou...
| Itinéraire d'un artiste sou...